sonorisateur à Reims
Location de matériel audiovisuel
(sonorisation, vidéo et éclairage)
Assistante technique
Devis sur demande
Parking client

Tél 03.26.85.14.16

Biographie de Jean-Jacques KIRA

Débuts

Jean-Jacques Kira est né le 27 décembre 1947 à Bruxelles. Son papa était chocolatier-confiseur. Au départ, rien ne le prédisposait à la musique. Vers l’âge de dix-sept ans, il fait la connaissance du chanteur belge Robert Cogoi. Un an plus tard devient son choriste et parcourt la Belgique en galas et tournées.

kira 1967Parallèlement, il suit des cours de chant chez Michette Lelong et chante dans un petit orchestre de bal ‘Les Gémini’s’. Après son service militaire,  il travaille plus sérieusement la chanson et surtout la composition et participe au Festival d’Obourg. Il commence à chanter dans de petits spectacles à Bruxelles et en province, participe à quelques concours qu’il gagne quelques fois et perd souvent. Ce qui ne l’empêche pas de continuer. Il chante au ‘Grenier aux Chansons’ à Bruxelles.

En 1968, il gagne enfin la ‘Clé d’Or’ à Mons et est finaliste du Festival de Bastogne. Il rencontre Irène Deneuville et Mireille Bastin qui lui écrivent des textes. Il suit les conseils de Camille Biver et Georgette Noguet. Il monte un petit orchestre avec notamment le guitariste Jean-Marie Dohan.

En juillet 1971, il est finaliste (seul belge !) du Festival de la Chanson Française à Spa avec Catherine et Maxime Leforestier et sort ses premiers 45 tours. L’année suivante, il participe à l’émission télévisée ‘La Caméra d’Argent’. Il tourne chaque week-end dans de petits galas en province et quelques cabarets bruxellois avec sa petite formation.

En janvier 1975, il part habiter Paris.Il chante dans les cabarets montmartrois (Lapin Agile, Chez Ma Cousine, Le tire-bouchon). Il devient ami avec Jean Vallée qui l’épaule et avec Annie Cordy, ses compatriotes belges ! Il participe pendant trois semaines consécutives à l’émission ‘Les Découvertes de TF1’ dont l’aboutissement est une tournée où il chante à chaque étape de la course cycliste ‘Le tour de l’Avenir’.

kira chez ma cousineDany Saval le choisit en 1978 pour participer à la comédie Musicale ‘Pénélope’ dont elle a écrit les textes. Ce spectacle fera l’objet d’un enregistrement d’un double album chez Trema et plusieurs émissions de radio et télévision. A cette même époque, il est finaliste d’un concours de chant sur RTL Trois minutes pour devenir célèbre’ et signe un contrat d’essai avec Barclay. Celui-ci se soldera par un échec, Barclay ayant cédé sa maison de disque à Phonogram

L’année suivante, il est finaliste de la ‘Rose d’Or d’Antibes’ avec ‘Et puis l’amour a disparu’, chanson écrite par Jean Vallée et Jacques Demarny.

A l’étranger

Dès 1981, il sillonne la France de cabarets en cabarets, mais s’attelle également à se produire à l’étranger. Ainsi, il donne quelques concerts au Sénégal, au cabaret du Casino de Dakar, ainsi qu’en Suisse, à Neufchâtel et à Zurich.

En 1982, il participe à plusieurs reprises à l’émission ‘La Bonne Etoile’ de Jean Vallée à la télévision belge avec notamment : Isabelle Aubret, Hervé Vilard, Nicolas Peyrac et Linda de Suza

En 1983, il se produit pendant plusieurs mois au Cameroun. Il chante à Douala dans une boite de jazz : le ARISBAR

Ensuite, ce sera le Zaïre pour la fête nationale Belge et surtout au Cameroun où il retourne à plusieurs reprises pendant plusieurs mois.  Il fait quelques émissions de télévision régionales en France.

Au milieu des années quatre-vingt, il part assez fréquemment chanter au Québec, à Montréal. Il y retrouve son amie chanteuse Clotilde qu’il avait jadis croisé au cabaret le Lapin Agile à Montmartre. Elle lui fait découvrir les boites à chansons typiquement québécoises. Il se produit notamment au BISTROT D’AUTREFOIS (‘Chez Lily) Il finit par y rester plusieurs mois, voir quelques années.

Retour en France

En 1992, après plusieurs années d’errances, il rentre en France et pose ses valises à Reims. Il enregistre un nouveau disque (CD) en auto-production. Le titre phare est une composition de Jean Vallée : ‘Amoureux Encore Une Fois’. Il chante dans les caves à champagne.

Vu le succès remporté par ce dernier CD, il récidive avec un single de sa composition : ‘Comme La Mer’, enregistré avec l’orchestre rémois ‘Sacrée Soirée’. Durant trois galas, il fait la première partie du groupe vocal à succès : ‘Les Pow-Wow‘. Il sort en CD l’enregistrement public d’un récital donné à Montréal au ‘Bistrot d’Autrefois’.

Tout en tournant surtout dans l’Est de la France, il continue d’écrire des chansons et en 2003, sort un CD chez Hebra Music Bruxelles, sur lequel se mélangent nouvelles versions d’anciennes chansons et compositions originales. Le tout accompagné par des musiciens rémois.

casinodeparisDu 18 au 22 décembre 2003, il fait la première partie du spectacle d’Annie Cordy au Casino de Paris. Après cet épisode parisien, il s’attelle à l’enregistrement en langue italienne et allemande, de deux de ses titres : ‘Comme la mer’ et ‘Il te reste la musique’. Il fait quelques émissions régionales  pour France 3 à Reims, Arlon et Calais, où il chante surtout ses propres compositions.

Durant 2004 & 2005, il tourne beaucoup avec son dernier CD ‘Mon enfance’. Ses chansons passent essentiellement sur les radios périphériques de la région de Reims.

Il enregistre un clip sur la chanson ‘Mon pays noir’ de Robert Cogoi et un reportage autobiographique pour illustrer les bonus d’un DVD qui sortira dans le courant de 2007.

En 2008, c’est la sortie tant attendue du nouveau CD, le « Kira 2008« . Beaucoup de chansons réorchestrées et avec une nouvelle version vocale qui ne manquera pas de séduire les auditeurs. Quelques chansons plus anciennes, issues d’autres enregistrements, viennent satisfaire les fans inconditionnels. Il ne faut surtout pas oublier les créations, comme ‘Victime de la Mob’ (texte & musique de Gérard Caillieux) et ‘J’ai voulu chanter pour vous’ (texte & musique de Philippe André), ou encore une version personnelle bouleversante d’un inédit de Jacques Brel : ‘Hey M’man’ … Et un bonus track bourré d’humour, digne d’un chanteur de cabaret qu’est Jean-Jacques Kira.

2008 est riche d’événements pour Jean-Jacques Kira, car, entouré de ses plus fidèles amis, tant belges que français ou canadiens, il fête non seulement ses 60 ans, mais aussi ses 40 ans d’une carrière loin d’être terminée.

kira et philippe andreUn point d’orgue pour l’année 2008, avec un tour de chant exceptionnel le 9 octobre à l‘Affiche à Reims (avec Philippe André en première partie), qui a rempli une salle enthousiaste d’amateurs de bonne chanson française. Un programme de chansons déjà connues du public, mais aussi enrichi de nouveaux titres, a charmé les auditeurs pendant plus d’une heure. Une couleur totalement acoustique, également, grâce au concours, sur certains titres, de musiciens locaux (Zaïm à la batterie, William Boireau à l’accordéon, Alain Gaillet à la basse et Damiano à la guitare).

2009 fut l’année d’un tour de chant remarquable à l’Affiche de Reims : sur scène avec 11 musiciens dirigés par Jean-Marie Dohan (également arrangeur des morceaux), avec en première partie Philippe André et 7 nouvelles chansons. Ce tour de chant a été enregistré en live par Baby Studio, et le CD sort en février 2010A écouter sans faute !

Le 7 février, autre grosse scène avec la première partie de la tournée « Age Tendre » de passage à Reims au Parc des Expositions, devant un parterre de plus de 3.500 personnes en matinée et en soirée.

2011 ! Dès le mois de janvier, l’année commence très fort avec deux dates consécutives de tour de chant à l’Affiche (avenue Jean-Jaurès à Reims), accompagné pour l’occasion par un orchestre de 7 musiciens dont une section de cuivres, dirigés par son complice Jean Marie Dohan. Une nouvelle couleur donnée à des chansons bien connues reprises en coeur par le public. En première partie, comme le veut la tradition, son pote Philippe André qui lui, est accompagné par 3 musiciens sur d’anciens et nouveaux titres. Cette année est surtout consacrée à chanter un peu partout dans la région de Reims.

En 2012, pour sa ‘rentrée’ annuelle à Reims, le 24 mars, Jean Jacques Kira donne un concert à la salle du Chemin Vert. Il est comme d’habitude accompagné par son fidèle ami arrangeur Jean Marie Dohan qui lui concocte des orchestrations très originales sur d’anciens morceaux mais également sur des chansons nouvelles pour lui, comme ‘Mon Vieux’ de Daniel Guichard. En première partie, il a déniché une chorale régionale ‘LES ÉCLATS VOCALIS‘ et offre au jeune chanteur MAXENCE l »occasion de démonter son talent.

Ce concert fera l’objet d’un DVD qui devrait vraisemblablement sortir . . . . . . . UN JOUR.             Mais ça c’est une autre histoire !

Depuis 2013, Jean Jacques Kira est le parrain d’une chorale à Chalons-en-Champagne, TOUS EN CHANSONS. Il leur donne des conseils et parfois participe à leurs concerts. Comme les années précédentes, il participe au concert de la tournée ‘AGE TENDRE ET TÈTES DE BOIS’, qui à chacun de leurs passages à Reims, fait appel à lui pour interpréter une ou deux chansons devant un public de plus de 3.000 personnes en matinée et en soirée. C’est un réel bonheur !

Pendant toute cette année, il continue son petit bonhomme de chemin en chanson et (enfin) FRANCE BLEU REIMS fait appel à lui pour des belles interviews.

2014 : pour Jean jacques Kira l’année s’annonce riche en événements musicaux. Après quelques concerts dans la nord, le 28 février et 1er mars, il chantera à Liège sur une Péniche LA LEGIA avec son pote PHILIPPE ANDRÉ et les 13, 14 & 15 mars il sera dans le sud de la France.

2015 : après plusieurs mois difficiles à cause d’ennuis de santé, il reprend le collier. Il sort un double DVD comportant deux concerts : celui de l’AFFICHE 2009 et du CHEMIN VERT 2012. Les 4 & 5 décembre, il se produit pendant deux jours à Bruxelles au café-théâtre LE B’IZOU, accompagné au piano par Mariano FERRANDEZ

2016 : l’été 2016 est marqué par une tournée exceptionnelle au Québec ! 3 mois de concerts pour retrouver le plaisir des belles salles mais aussi des « bars à chansons » chers à nos cousins d’outre-atlantique. Il en profite pour enregistrer de nouveaux titres, ainsi qu’un clip de la chanson « Amoureux encore une fois » (Jean Vallée). Tours de chant dans quelques salles du Québec comme ‘Le Rendez-vous du Thé‘ et ‘Le P’tit Bar’

2017 : Grace à de belles retrouvailles avec Didier Van Haeren qui a monté au Québec les Editions Fran-Pell, sortie du CD ‘Vous n’allez pas me croire’ enregistré au Québec durant l’été 2016.  Les arrangements sont principalement de Jean Marie Dohan et de Didier Van Haeren. La chanson ‘Vous n’avez pas l’air de me croire’ a été écrite et composée par Jean Viau, artiste québécois. D’avril à fin juin, second séjour au Québec avec un superbe concert le 28 avril à la salle Claude Leveillée de la Place des Arts à Montréal.